Thérapie comportementale & cognitive


Les thérapies comportementales et cognitives sont des thérapies brèves qui appliquent les principes de la psychologie scientifique à la résolution des problèmes psychopathologiques. 

 

Elles reposent sur des principes issus des théories de l'apprentissage, de la psychologie cognitive et des neurosciences. 

 

 

Les modalités d'interventions couvrent l'ensemble des troubles psychopathologiques. 

 

Les thérapies comportementales et cognitives sont actuellement les thérapies non médicamenteuses les mieux établies dans ce domaine.

 

Les thérapies cognitives interviennent sur les croyances, les représentations, et leurs processus de construction.

 

La thérapie comportementale et cognitive est brève et limitée dans le temps :

  • Se concentre sur le problème qui préoccupe le patient
  • S’inscrit dans le présent
  • Implique une collaboration étroite entre le patient et le thérapeute
  • Est indiquée quel que soit l’âge et pour différents troubles psychiques

Le thérapeute est centré sur le patient, en échange constant. Il utilise des techniques issues de la PNL, l'EMDR, le Clean Language.

 

Thérapie analytique


La psychothérapie analytique est toute indiquée lors du vécu d'une souffrance ou d'un problème insistant qui vous rend le quotidien difficile. 

 

Le déroulement d'une psychothérapie analytique :

  • La psychothérapie analytique permet au patient de comprendre les origines du mal-être ressenti dans certaines situations et de le vaincre.
  • La psychothérapie analytique a aussi pour mission de préparer le patient à affronter de nouveau une situation donnée, à la fin de la psychothérapie, le patient doit être en mesure de réagir positivement à la situation.

Ce type de psychothérapie favorise le dialogue notamment en mettant en place des stratégies de libre association. C'est-à-dire que le patient exprime tout ce qu'il a en tête sans retenue.

 

 

Le but étant de se libérer des censures et des non-dits, notamment ceux qui sont liés au monde de l'enfance. Le thérapeute ne juge pas, il est là uniquement pour aider et faire avancer la réflexion.

 

Thérapie systémique (Famille et couple)


la Thérapie Systémique est issue de l'Ecole de Palo Alto :  : la personne est prise dans ses relations avec son environnement.

 

Elle fait partie d'une théorie générale de la « systémique » qui considère l'importance de l'interaction des systèmes entre eux.

 

Dans le cadre d'une thérapie, la systémique prendra donc en compte tous les systèmes qui entrent en interaction avec le patient dans le champ de la problématique à soigner.

 

Par exemple, on pourra y trouver :

  • Les aspects personnels : psychologiques, émotionnels, comportementaux, sexuels, etc.
  • Les aspects familiaux : éducation, religion familiale, rapports entre les membres de la famille, etc.
  • Les aspects sociaux/professionnels : structure de travail, insertion dans la société, niveau de vie, fréquentations, etc.
  • les aspects géographiques/historiques : habitat, origines de la famille et vécu
  • Conflits familiaux
  • Représentation des membres du système

La Thérapie systémique familiale est très utile pour :

  • Dénouer des blocages, des non-dits, des problèmes relationnels entre plusieurs générations 
  • Comprendre un problème précis chez un membre d'une famille en prenant en compte son contexte familial

 

Le thérapeute mène l'entretien avec une ou plusieurs personnes, de manière active et interactive, dans le respect du (ou) des patient(s)

 

Le thérapeute utilise plusieurs outils propres à la thérapie systémique :

  • Le recadrage (Virginia Satyr, Bandler)
  • L'histoire de vie, la ligne du temps
  • L'association et la dissociation

Coaching


Le Coaching ne s'improvise pas, malgré qu'il soit aujourd'hui souvent employé pour des métiers de "conseil" qui ne relèvent pas du "coaching".

 

Le Coaching est l'accompagnement d'une personne (adulte, enfant, ado) dans la neutralité totale et la bienveillance de la part du coach, vers les objectifs de sont coaché. 

 

Il est la résultante d'une formation longue et d'une pratique constante d'outils et de techniques qui nécessitent une posture professionnelle particulière.

 

  • Le coaching se pratique dans l'éthique et le respect du code de déontologie de la profession. 
  • Cette pratique présuppose un savoir faire, un savoir être, une posture. 
  • La posture du coach s'acquiert par l'acquisition d'outils et la pratique de ces outils.
  • La neutralité, le travail centré sur la personne, la non induction, la non interprétation, le respect du coaché et la maîtrise du travail de guidance (guider, en démarche miroir, vers un objectif dont l'écologie a été vérifiée), sont les qualités premières d'un coach. 

Les techniques utilisées sont issues de la PNL, du travail centré sur le langage, la métaphore (clean language), l'EMDR